La stérilisation, pour ou contre?

Petit chaton et chiot grandissent tous les jours, un peu trop vite 😉 et une question se pose rapidement: dois-je faire stériliser mon animal? Essayons d’y voir un peu plus clair en posant les « pour » et les « contre »

 

1. « CONTRE »

– « Je veux lui faire faire des petits »

Dans ce cas il n’est évidemment pas question de stériliser. Mais c’est une question qu’il faut envisager en pensant aussi à toutes les contraintes d’une portée et non pas qu’à l’émerveillement d’avoir des petits. Pour un mâle, peu de contraintes, à part peut être le risque de transmission de maladies lors de l’accouplement ou encore une augmentation de « l’appétit sexuel ». Pour une femelle ça peut être plus compliqué: suivi de la gestation, possibilité de l’amener rapidement aux urgences vétérinaires si la mise bas se passe mal, pouvoir assumer les frais d’une éventuelle césarienne, biberonner les petits toutes les 2 à 3h si la mère ne peut pas les allaiter, etc. Bref, tout ça se réfléchit à l’avance, et il faut connaitre ces facteurs lorsque l’on veut faire faire des petits…

 

– Obésité

Le risque d’obésité est en effet plus élevé chez les animaux stérilisés. L’appétit peut être augmenté alors que les besoins énergétiques diminuent, bref l’animal mange plus et en plus il stocke plus (donc il grossit si on le laisse faire!).

Pour y remédier: il est indispensable d’adapter sa nourriture dès la stérilisation. Si votre paquet de croquettes se termine quelques jours avant l’opération, vous pouvez déjà introduire des croquettes pour animal stérilisé (« neutered » en anglais, qu’on retrouve souvent sur les paquets). Pensez à faire une transition entre les anciennes et les nouvelles croquettes. Surveillez le poids régulièrement les 2 premiers mois, puis une fois par mois par la suite. Le poids doit être stable!

boxer-dog-on-whiteFat_cat

 

IMG_3712– Calculs urinaires

Chez les chats, c’est surtout l’obésité qui prédispose à développer plus de calculs urinaires. En effet un chat trop gros bouge moins, boit moins, urine moins, donc l’urine stagne, se concentre, et permet ainsi aux cristaux de se développer.

Pour y remédier: après stérilisation, si on fait gaffe au poids, on limite déjà bien le phénomène. De plus les croquettes de bonne qualité pour chat stérilisé sont normalement préventive de la formation de ces cristaux.

 

father-and-son-ultimo-and-czar– Incontinente

Chez la chienne femelle, en particulier certaines races prédisposées comme le boxer et le doberman (ou encore rottweiler, schnauzer géant, setter irlandais et bobtail) (donc surtout les grandes races), il peut apparaitre dans les années qui suivent la stérilisation une incontinence: les gouttes d’urine coulent sans que la chienne ne se mette en position pour uriner (en général lorsqu’elle est couchée). A ne pas confondre avec la malpropreté: l’animal se met en position et urine dans un endroit inapproprié. Ce problème peut aussi toucher les mâles mais c’est plus rare.

Pour y remédier: il existe heureusement des traitements médicamenteux très efficaces, qui permettent de traiter de manière médicale la majorité des chiennes. En dernier recours, il est possible de faire une chirurgie.

 

– Conviction personnelle

 

 

2. « POUR »

– Infection de l’utérus

L’infection de l’utérus ou pyomètre est une maladie courante chez une femelle qui vieillit, environ un mois après la fin des chaleurs. L’utérus se remplit alors de pus. La stérilisation est préventive.

Traitement: l’un des traitements les plus efficaces est de retirer tout l’utérus et les ovaires (ovariohystérectomie), ce qui revient donc à une stérilisation, mais dans des conditions bien moins bonnes que si on l’avait fait faire à 6 mois.

– Tumeur mammaire

Maladie qu’on observe aussi bien chez les chattes que chez les chiennes. Le risque de développer des tumeurs au niveau des mamelles devient très faible après stérilisation, en particulier si celle-ci est effectuée tôt dans la vie de l’animal.

Traitement: chirurgical quand il n’est pas trop tard (la présence de métastases pulmonaires par exemple est de très mauvais pronostic, et ne justifie pas une opération), avec risques de récidives.

 old-dog-1362587173Z9d

– Chaleurs

Les femelles n’auront plus leurs chaleurs, ce qui veut dire pour une chienne:  Plus besoin de gérer les écoulements de sang, ni de faire attention aux échanges avec les mâles sur les semaines à risques. Pour une chatte: fini les chaleurs sans fin (stoppées chez elles par l’ovulation, elle même provoquée par la saillie, autant dire que ça peut durer loooongtemps sur une chatte d’appartement! Même si ça finit toujours par s’arrêter) chaleurs souvent liées à des miaulements incessants, des roulades et frottement au sol non stop la queue en l’air… Parfois difficile à supporter. Fini aussi les mâles qui attendent devant votre porte ou qui passent même dans votre jardin lorsque votre femelle est en chaleurs!

 

– Lactation nerveuse

Fini les grossesses nerveuses (lorsque l’animal produit du lait après ses chaleurs alors qu’elle n’a pas eu de petits)

 

Anarchist_black_cat.svg– Marquage urinaire

Le matou en particulier aime marquer son territoire… Et ça peut sentir très fort! Le chat lui-même garde parfois cette odeur… Les chattes en chaleurs font parfois aussi des dépôts d’urines inappropriés à notre gout. Tout cela est évité la plupart du temps grâce à la stérilisation.

 

– Fugues

Le mâle n’a plus ses désirs soudains d’aller rejoindre la femelle en chaleurs qu’il vient de sentir, et vice-versa. Donc moins de fugues inattendues, moins de moments de stress à se demander s’il n’est rien arrivé à notre Loulou.

 

– Étendue du territoire

Le chat castré a un territoire plus restreint, il ne cherche pas à courir après les femelles en chaleurs sans réfléchir, donc moins de risques de heurts par des voitures ou autres accidents.

 

– Bagarre et morsure

Les matous castrés n’ont d’une part pas de besoin de compétition pour des femelles, d’autre part territoire moins étendu va aussi avec moins de rencontres inopportunes. Donc moins de bagarres avec tous les risques qu’elles engendrent: infection bactérienne avec formation d’abcès, voir transmission de virus comme le FIV (le sida du chat) contre lequel il n’existe pas de vaccin en France.

tabby-cat

 

–> tous ces facteurs amènent à une espérance de vie prolongée.  Chez les chats, des études l’estiment de 14 à 18 ans pour des animaux stérilisés au lieu de 6 à 10 ans s’ils ne le sont pas.

 

– Agressivité chez le chien

Certains cas d’agressivité chez le chien pourraient être améliorés par la castration.

 

 

CONCLUSION (personnelle)

Chaque cas est à prendre individuellement bien évidemment. Chez les chats, mâles ou femelles, et chez la chienne, les avantages d’une stérilisations me paraissent évidents par rapport aux risques engendrés qui sont finalement tout à fait gérables.

Chez le chien mâle, peu d’intérêt si tout va bien car peu d’effet préventif  sur le développement d’éventuelles maladies. En ce qui concerne son comportement, si vous voulez savoir ce que va changer réellement la castration, vous pouvez demander à votre vétérinaire de poser un implant de castration chimique qui aura les mêmes effets qu’une castration chirurgicale, mais avec une durée limitée de quelques mois. Dans tous les cas, prenez le temps d’en parler avec votre vétérinaire.

 

Credit photos:
Chat obèse : brokinhrt2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website